Aller au contenu principal

L’ADTRK en mission dans notre région

by sur 30 juillet 2015

 ADTRK en mission dans notre région

IMG_0889
A l’AUD de Saint-Omer (Crédit 3 FILMS 14)

Une délégation importante de l’ADTRK était notre invitée du 28 juin au 4 juillet 2015.

Dirigée par le président de l’Agence de Développement Territorial EN Région de Kayes, Monsieur Sadio Tounkara, maire de Diéma, la délégation était également composée de Monsieur Karamogo Traoré, directeur de l’Agence, et de Monsieur Alassane Koita, chargé de mission « mines » du PADRIMA. Ce Programme d’appui au développement par les richesses minières et agricoles concerne le cercle de Kéniéba : il est mené conjointement par le Conseil de Cercle de Kéniéba (CCK) et le Conseil Départemental du Pas-de-Calais (CD62).

Le programme de la mission était très chargé. Toutes les rencontres souhaitées n’ont malheureusement pas pu se tenir : soit parce que les responsables de comité de jumelage n’étaient pas disponibles, soit parce que l’agenda des élues ne le permettait pas.

On retiendra avant tout, la participation de la délégation au 6ème Forum de l’action internationale des collectivités territoriales organisé par CUF au Palais de Congrès de Paris les 29 et 30 juin dernier.

Le président de l’ADTRK et son équipe devaient, en présence du président du Conseil Région de Kayes, y rencontrer la vice-présidente du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais chargée de la coopération décentralisée et le vice-président du Conseil départemental du Pas-de-Calais ; mais le programme n’a pas permis que cette rencontre se tienne en présence des représentants des deux conseils régionaux. La déception fut grande, car c’était l’un des objectifs de la mission. Aux yeux de nos partenaires, il semblait en effet opportun de rencontrer les représentantes du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais après que celui-ci ait choisi d’inaugurer cette année une nouvelle forme de coopération pour « consolider l’autonomie de l’ ADTRK. »

En revanche, la rencontre avec Monsieur Jean-Louis Cottigny, vice-président du CD 62 chargé de la coopération décentralisée a été très fructueuse : elle a permis de présenter l’action des différents partenaires du PADRIMA : l’ADTRK, bien sûr, mais aussi l’ARCKF, le SIAD et CORENS.

Par ailleurs, l’ADTRK, CIBELE et CORENS ont rencontré la Fédération des Associations du Cercle de Kita (FAC-KITA). Ce fut l’occasion de réaffirmer notre souhait commun de voir démarrer le programme d’appui au développement du cercle que nous avons élaboré ensemble, et pour lequel des financements sont espérés prochainement. K. Traoré nous a réaffirmé que sans attendre ces financements, contacts et conventions ont été noués sur le terrain, notamment entre le conseil de cercle et l’ADTRK.

Enfin, une séance de préparation du comité scientifique du volet « Mines » du PADRIMA s’est tenue à Paris qui a permis à la délégation de l’ADTRK, CIBELE, CORENS, l’ARCKF de rencontrer la présidente d’Ingénieurs Sans Frontière (ISF), Judith Pigneur, ainsi que Thibaud Saint-Aubin, géologue, qui avait déjà participé au forum de Sitakily en novembre 2011. Après avoir identifié les compétences scientifiques à réunir, nous avons convenu de nous revoir en septembre pour arrêter la liste des experts à solliciter et définir le programme de travail du comité pour les années 2015 et 2016.

Outre ces réunions CORENS-CIBELE-ADTRK, un autre temps fort de la mission fut la journée de travail qui s’est tenue à l’Agence d’Urbanisme et de Développement (AUD) de Saint-Omer. Nous remercions infiniment le président de la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer, Monsieur François Decoster, d’avoir permis que cette rencontre de travail se tienne dans les locaux de l’AUD.

Nicolas Rochas nous y a accueilli au nom de l’AUD.  Les participants à cette rencontre ont tracé, sous la présidence de Sabine Courouble (chargée de mission auprès de la DEI du CD62), la maquette d’un document de synthèse présentant tout à la fois les grandes caractéristiques du cercle de Kéniéba, les défis majeurs auxquels il est confronté ainsi que les grands axes d’action du PADRIMA. Rendez-vous en septembre pour l’harmonisation des contributions de chacun à ce document qui sera traduit en bambara et en malinké pour en faciliter l’appropriation locale.

Cet atelier s’est inscrit dans le cadre du partenariat entre les deux agences, partenariat dont l’intérêt mutuel fut réaffirmé par les participants.

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :