Aller au contenu principal

Interview du maire de Diéma : « otages »

by sur 23 janvier 2013

Fin novembre 2012, Gilberto Rodriguez Leal était enlevé à Diéma, petite ville à l’ouest de Bamako, dans la partie sud du pays.  Nous nous interrogions à l’époque : fallait-il voir dans cet événement le signe d’une nouvelle donne ? 

Début décembre, le maire de Diéma, Sadio Tounkara, lançait un appel à la clairvoyance et à la solidarité internationale.  » Nous sommes tous menacés », déclarait-il. 

 » otages », l’interview de Sadio TOUNKARA, une voix dans le Sahel

OTAGES

Le 10 janvier 2013, au lendemain de l’avancée des groupes armés « vers le Sud » du pays, le président par intérim de la République du Mali,  sollicite l’intervention des forces armées françaises, désormais « en guerre contre le terrorisme ». 

Le message de Sadio Tounkara, qui s’adresse également à la famille de l’otage français, témoigne de l’émotion unanime que cet événement a suscité au sein de la population de Diéma. 

Interview du maire de DIEMA, Sadio Tounkara,  à propos de l’enlèvement de Gilberto Rodriguez Léal par des membres de l’AQMI.  (Décembre 2012)

© Réalisation : Nicolas Leclerc avec 3films14

Publicités
Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :