Aller au contenu principal

Des nouvelles du Cercle de Diéma

by sur 16 mai 2012

N’tji  KEITA , Directeur de l’ Agence de Développement de Diéma (ADT) fait le point, au 16 mai 2012, dans le cercle de Diéma.

Côté politique et sécuritaire :

Sur le plan sécuritaire, il n’y a aucune perturbation dans le Cercle : pas d’aqmi, pas d’ançardine, pas de MNLA, ni de recrudescence de vols ou d’autres types de banditisme.

La vie est à l’ordinaire. Le nombre des forces de gendarmerie et du corps des gardes reste inchangé, donc pas de défection. Les gardes et les gendarmes arabes et touaregs sont restés. Ils ne craignent rien et n’ont rien changé à leurs habitudes ; leurs enfants vont à l’école et circulent librement dans la ville.

Sur le plan politique, l’élite politique, les administrations et quelques lettrés sont très attentifs à ce qui se passe à Bamako sans trop céder à la morosité et l’inquiétude. Ils suivent attentivement minute par minute l’évolution à Bamako.

Aujourd’hui, la question centrale est : qui sera le président de la transition ? Entre les élus et les militants politiques, la discussion peut parfois être très tendue tant les positions sont divergentes entre pro et anti Dioncounda (surtout qu’à Diéma il y a une sorte de coalition naturelle contre l’Adema dont Dioncounda est le président).

Au cours des débats, on constate trois positions qui se dégagent pour la transition :

  • Les Pro Dioncounda Traoré : défendue seulement par les militants de l’Adéma.
  • Les pro Amadou Aya Sanogo, chef de la junte : face aux menaces de sanctions de la CEDEAO, face à la position des USA et de la Communauté internationale, celle-ci n’enregistre pas beaucoup d’adhérents.
  • Une 3ème position : défendue par un nombre important, qui n’opte ni pour Dioncounda, ni pour le chef de la junte, mais veut que le président soit un civil : soit IBK, Zoumana Sacko, Mountaga Tall, etc..

Côté activités économiques : 

Surtout au carrefour de Diéma, une semaine après le coup d’état (où le trafic était quasiment nul), les activités ont repris et ont retrouvé, au bout de quatre jours, un niveau presque normal.

Aujourd’hui, la vie au carrefour est rythmée, comme d’habitude, par les encombrements des gros porteurs, les ballets des bus et des autres véhicules, le fonctionnement des gargotes, etc. 

Côté activités de l’ADT :

Je vous rassure :  nos activités continuent conformément à nos projections bien que certains élus aient de plus en plus le moral touché par l’incertitude du climat politique à Bamako.

En réponse aux sollicitations de Jean Claude, Abdou et moi avons décidé d’élaborer une note synthétique d’activités qu’on enverra la semaine prochaine.

Jean Pierre, le virement est arrivé dans les comptes de l’ADT la semaine dernière.

 N’tji KEITA

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :